Comme je suis une femme dans la vie, les cheveux sont pour moi important (je tuerai si on les touche). J'ai frôlé la dépression à cause d'eux, et c'est aussi à cause d'eux que je suis devenue une femme pour ne pas devenir folle. C'est un sujet qui reste toujours très chaud.La coiffeuse et une spécialiste capillaire sont très réservées sur l'avenir de mes vrais cheveux. La spécialiste capillaire m'a aussi dit, que lorsque l'on est habitué à la densité d'une perruque, le retour aux cheveux naturels moins dense est souvent mal vécu. Bon, je les laisse pousser. Le médecin m'a dit d'attendre de voir l'effet du THS avant tout autre alternative et il n'est pas très convaincu par les méthodes de réimplantation.Actuellement, c'est perruque en permanence (pas quand je dors quand même). Ça commence à me poser un problème car elle est devenue très (trop) discrète (plus ou peu de sensation dans porter une).Pour c'est été, j’espère avoir les cheveux assez longs pour faire un mixte entre mes vrais cheveux qui devront être teintés associés à un complément capillaire clipsé. Remarque: dans ce cas l'entretien de la couleur des racines n'est pas primordiale, car le complément capillaire cache la misère, c'est un peu le but.Il est fort probable que je devrai teindre mes cheveux avant l'été de la couleur de ma perruque car ils deviennent longs.