FrostPunk, Un jeu dont vous êtes l'héroine (mais pas la drogue)



  • Coucou !

    En ce moment je joue a un jeu qui m'as plongée dans une ambiance hors du commun ! J'ai eu l'occasion de l'adapter par mail avec une amie, et pourquoi pas essayer avec vous aussi? De manière narrative, je vais vous raconter ça sous la forme d'une histoire (avec screen) et je vous demanderais de réaliser des choix. J'adapterais ma partie en fonction de ceux-ci et si vous êtes intéressés, on continuera l'histoire jusqu’à sa fin 🙂

    Alors si vous aimez le froid, l'acier et la vapeur, bienvenue dans Frostpunk ! Et n'oubliez pas. La cité DOIT survivre.

                                  
                                    -"Elles ne se rappellent de rien ?"

    -"Oui Capitaine. Tout ce que nous avons pu savoir de ces personnes; c'est qu'elles parlent français."

                                 -"La France avais conscience de nos projets?"

    -"Je l'ignore Capitaine. Nous avons eu beaucoup de peine a les comprendre, nous les avons retrouvées a bout de force dans les étendues."


             -"Mesdemoiselles, Messieurs?"

             -"Bonjour. Je suis le Capitaine Pownder et je suis le dirigeant de cette cité; la Nouvelle-Londres. Je suis désolé mais je pense avoir besoin de vous rappeler ce qui s'est passé."

    Nous sommes en 1886. Selon les dires, une éruption volcanique dans l’hémisphère sud a provoqué un hiver global dans le monde. Les pays du sud et les colonies ont été les premiers a tomber; puis c'est l'humanité toute entière qui s'est mis a suivre.

    Alors même que nous nous rendions compte que l'hiver était en train de changer nos vies, plusieurs générateurs furent construits en secret en Arctique, afin d'éviter que le peuple ne sabote leur achèvement dans un espoir chaotique de survie. Pourquoi me direz-vous ? Parce que l'Arctique est la plus grande réserve de charbon sur Terre.

    Il y a quelques mois, nous avons quitté Londres et traversé l'océan pour atteindre le nord gelé. Hommes. Femmes. Enfants.
    Notre convoi a été frappé par un blizzard sur le chemin et s'est dispersé. Une poignée d'entre nous a réussi a atteindre le site de ce générateur pour le trouver totalement gelé et abandonné.

    Quoiqu'il en soit, nous devons nous attendre au pire maintenant que le monde tel que nous le connaissions s'est effondré... Nous devons survivre.
    Avec vous, nous sommes donc a peu près 80 personnes arrivées ici. Cela fais deux jours et pour le moment vous êtes les seules que nous avons retrouvés jusque là. Mais venez, allons prendre un ballon d'observation et je vais mieux vous expliquer. Couvrez-vous par contre; il fais -20°C dehors.


    La tour brûlante que vous voyez au centre est notre générateur. Il irradie de chaleur les tentes qui l'entourent. Vous voyez d'ailleurs nos chasseurs partir de nuit pour ramener du gibier et des vivres a notre cité. Comme vous pouvez le constater plusieurs débris de bois, d'acier et de charbon jouxtent le sol enneigé.

    Mais si je vous ai amené ici c'est aussi pour vous faire part de mon ressenti. Je n'ai pas choisi d'être le Capitaine de cette cité. Je me dois de les diriger... et pour cela je vais devoir prendre des décisions difficiles. J'ai besoin de personnes comme vous pour me conseiller dans ces choix et déjà l'un d'entre eux me tiraille...

    Nos enfants (15 parmi les 80 personnes) doivent être considérés :

                    - Je peux voter une loi qui décidera de construire des abris pour enfants. Ils seront hors de danger dans la journée et ne feront pas de bêtises, cela donnera un peu d'espoir au peuple.

                    - Nous manquons cruellement de main-d’œuvre. Je peux voter une loi qui me permettra d'employer les enfants a des tâches sans danger; comme les cantines ou les serres. Le peuple y éprouvera des réticences.

                     -"Mesdemoiselles, Messieurs? Qu'en pensez-vous ?"



  • Monsieur le maire. Mes compagnons et moi-même pensons qu'il est important pour lancer notre nouvelle ville que tous ceux en âge de servir la communauté le fassent. Lorsque notre situation sera moins précaire, alors nous pourrons revoir cette loi qui aujourd'hui est une question de survie.


  • Les amis d'été

    Oui, je suis d'accord. De plus, la contribution des enfants leur permettra de mieux s'adapter à notre nouveau mode si rude.



  • Jour 3                 


                                          -"Mesdemoiselles, bonjour. Bien dormis?"
                                          -"Vous avez rêvés d'affaires chaudes et de soleil? Haha ! Nous avions nous aussi beaucoup de confort a Londres, mais on peut dire que la situation actuelle est pour le moins....dépaysante..."


    L'ambiance est mitigée au sein de la cité. Beaucoup d'entre nous se rassurent en préférant être ici dans une tente insalubre mais chaude plutôt que dehors dans l'enfer gelé. Certains cependant se demandent s'il y a une réelle utilité a se battre et survivre. L'espoir est fragile.

    Le peuple a été galvanisé par votre arrivée. Il se dit que vous n'êtes surement pas les seules, et que d'autres survivants doivent encore a ce jour arpenter les terres gelées a la recherche d'un abri. Nous allons construire une balise qui nous permettra d'envoyer des éclaireurs a la recherche de sites, de survivants et de ressources. Mais passons au choses sérieuses.

    Cela fais maintenant 3 jours que nous sommes ici. J'ai décidé d'aménager des postes de collecte pour fournir un endroit mieux isolé a nos ouvriers lorsqu'ils récoltent les tas de ressources avoisinants. Un toit et des murs sont toujours mieux qu'un vulgaire baril enflammé non ?

    Le bâtiment que vous voyez est un atelier. Comme certaines d'entre vous, certains d'entre nous sont des scientifiques; nous avons donc construit cet structure afin que ceux-ci puissent faire de la recherche pour notre générateur et notre cité. Ce besoin est vital pour nous adapter, et ce surtout car nous prévoyons une baisse de température dans les jours a venir.

    Tenez. Prenez ces jumelles thermiques. Cela vous permettra d'observer la répartition de chaleur au sein du cratère.

    Je n'ai pas besoin de vous expliquer que les endroits jaune et rouge sont supportables, ce qui nous permet de prévenir la maladie. En revanche les sites bleu ciel - foncés voir violets sont froids. Il y aura plus de risque de tomber malade ou de contracter des engelures dans ces milieux mais autant vous prévenir; chauffer tout les bâtiments nous précipiteras a notre perte. Chaque morceau de charbon est aussi précieux que du diamant.
    A propos de notre peuple, je dois soulever a nouveau 2 cas importants a traiter.

    -Un poste médical ne dispose que de 5 lits pour nos malades et pour cela nous devons réagir vite :

                       -Je ne peux guérir les malades graves mais je peux les garder en vie. Malheureusement, ceux-ci resteront un fardeau et occuperont un lit précieux pour en accueillir d'autres. Je pourrais construire plus tard une maison de soin qui me permettra de les accueillir et libérer la place.

                       -Nous allons tout tenter pour soigner les malades graves. Qu'il faille opérer, voire amputer. Ces derniers ne pourrons plus travailler mais ils rentreront chez eux et je pourrais développer plus tard des prothèses pour les rendre apte a nouveau.

            -"Mesdemoiselles... c'est avec regret que j'aborde ce sujet, mais de nombreuses personnes vont mourir, et nous devons nous pencher sur leur cas."

                        -Nous pouvons établir un cimetière afin que nos morts puissent reposer en paix dignement. A chaque enterrement, plusieurs personnes s'absenteront de leurs lieu de travail.

                        -Nous conserverons les corps en dehors du foyer de chaleur et les recouvrirons de neige, dans une fosse glaciale. Nous pourrons plus tard en faire usage pour transplanter des organes.

            -"L'urgence de la situation nous impose de faire des choix moraux et quelque soit ceux-ci, nous en subirons des conséquences plus tard. J'ai besoin de votre aide."


  • Les amis d'été

    Cette situation est difficile, mais nous devons garder une certaine dignité. L'idée est bien de faire survivre notre civilisation et de ne pas retourner à la bestialité. Je propose que nous prenions soin des plus fragile, même s'ils apparaissent inutiles ce jour, ils seront certainement une d'une grande utilité dans le futur et nous permettrons de garder une morale saine.

    Toutefois, le cimetière est certainement un luxe pour le moment. Conservons les corps dignement au froid et si notre destin s'améliore, nous serons toujours à même de mettre en œuvre des sépultures plus tard en adéquation avec les croyances de chacun.