Conférence transgenre



  • Hello les petits kebabs au jambon !

    Comme le titre l'indique, je reviens sur la conférence ou je suis allée hier ! Histoire de poser l'ambiance, c'était tranquille ! Ça s'est passé a l'association LGBT de Reims. On était une bonne trentaine de personnes dont quelques transgenres et la conférence s'est plus déroulée sur un système d'échanges et de questions avec l'intervenant plutôt que lui tout seul qui balance son speech et qui se barre comme un chanteur métal 😉

    Alors, difficile de tout vous reprendre, j'ai pas pris de notes et j'ai un cerveau qui fait n'imp niveau souvenirs 😄 Voici donc un peu ce que j'ai retenu.


    - Tout d'abord l'intervenant (Il s'appelle Arnaud Alessandrin) a écris plusieurs livres, c'est un chargé de cours a Bordeaux qui as fait de la psychiatrie et de la sociologie. Sa thèse porte d'ailleurs sur la sociologie des transidentités. Par ailleurs c'est une personne Gay et cisgenre, et il a très bien conscience que le fait de ne pas être trans lui a valu quelques réticences. Cela dit il a expliqué que s'il l'était vraiment, c'est le domaine de la science (sociologique) qui lui en émettrai car celui ci considèrerais qu'il prend parti; qu'il n'adopte pas des recherches neutres.

    -Il a évoqué le fait que des recherches en France (bonne et mauvaises) ont été effectuées dans les années 60 et que ces recherches sont toujours citées a l'heure actuelle alors qu'elles sont obsolètes. A préciser d'ailleurs que l'on ne parle pas ici de science exacte mais de science humaine. Enfin...a mon opinion !


    -Il a expliqué que du temps de Sarkozy, celui-ci a décidé d'aborder le thème dans les livres de SVT. Le fait est que le chapitre concerné est minuscule, et que l'on peut facilement y trouver que la transidentité et l'intersexualité peuvent être considérés comme des anomalies sociologiques. Je vous raconte pas le bonheur... surtout quand on sait que le programme n'a jamais été modifié; a priori on retrouve la même chose dans les bouquins de 2019.

    -Il a énoncé le fait qu'a la manière de l'homosexualité, l'assouplissement juridique (des lois qui nous facilitent la vie) entraîne légèrement un assouplissement politique et cela influence le peuple. L'adoption du mariage homosexuel par exemple a permis d'autres lois, et bien sûr l'homophobie est toujours la, mais les gens sont plus facilement tolérés voir acceptés sur ce plan la. (en gros faut faire la même avec la transidentité)


    -Je lui ai demandé si les choses avait bien évoluée entre 1950 et aujourd'hui. Il m'as répondu que oui mais pas énormément. Par exemple nous pouvons désormais aller a la mairie pour changer de genre sur sa CNI et donc le faire de manière "déclarative". Il fût un temps ou il fallais limite baisser son pantalon pour le prouver et pour celles et ceux qui allais jusqu’à réaliser l'opération ; celle-ci était considérée comme une mutilation et donc un crime. Je vous raconte pas le délire 😞

    -Il a énoncé le fait que des personnes issues du milieu psychiatrique ou sociologique utilisait encore la méthode du regret, a savoir dire aux personnes qui veulent faire la transition qu'il y'en as qui sont revenus en arrière que ça pourrais ne pas marcher etc. Selon Arnaud alessandrin, seul 1% des personnes effectuant la transition décide de revenir en arrière et pour la plupart des cas, c'est a cause la discrimination qu'ils/elles subissent.


    -On as abordé le fait que dans les écoles les profs devrait être formé a ça (les personnes travaillant en mairie le sont). Et il a expliqué que l'état ne veux pas forcément investir dedans (ça coûte des sioux) et que c'est a un biologiste (un expert du genre si vous voyez le jeu d'mot ^^) de le faire. Or tout les biologistes ne maîtrisent pas forcément le sujet transgenre ;). Il considère qu'un prof devant traiter ce genre de cas ne devrait pas dire "vas-y c'est cool pas de problème" mais plutôt dans un premier temps "Je te protègerais" puis bien entendu s'exercer.

    -Nous avons parlé de la Carte Nationale d'Identité sans genre. D’ailleurs l'un des mystères qui est resté est de savoir si au moins 1 pays le fait (A priori non). Cela permettrait d'éviter pas mal de discrimination. On as eu le droit a une anecdote avec une personne MtF qui s'est fait contrôler en train et les type l'ont descendu a la gare d'après parce que la carte de remise utilisée était a "Mr".

    De plus cela éviterais aux parents de personne intersexe de devoir choisir un genre "civil" et par conséquent de conditionner l'enfant alors que c'est a lui de décider.

    On as ensuite échangé sur le fait que lorsqu'il y a débat la dessus, beaucoup de personnes utilisent le milieu du sport pour contrer les arguments. Le sport étant très intégré au peuple partout dans le monde, bannir les genres provoquerais un déséquilibre concret des compétitions. Mais cela vaut-il d'en faire souffrir des personnes qui n'ont aucun lien avec tout ça?


    - Je lui ai demandé si l'herbe était plus verte ailleurs, dans d'autres pays. Malheureusement il est parti du postulat qu'il fallais que nos lois et nos civilisations se ressemblent, alors que j'aurai aimé une vision générale de la chose. Il a expliqué qu'il y a du bon un peu partout mais pas de réel "paradis transgenre". En Espagne, en Allemagne et dans certains cantons suisses des lois qui nous aident ont été votées. Mais on ne peux pas dire que cela ai réellement changé.

    Voila pour le récap ! et si y'en as qui sont curieux j'y suis allée comme ça 🙂 https://www.flickr.com/photos/...


    A noter que j'essaye tant bien que mal de relater les mots de manière neutre, considérez ça comme de l'information ! et par conséquent qu'en pensez-vous?



  • Merci pour ce retour Julie 🙂

    C'est globalement ce que j'ai constaté concernant les recherches sur ce phénomène qui "date".

    J'ai eu l'occasion d'écouter une conversation entre des parents dont leur enfant était autiste. LE constat est identique. On s'appuie sur les études de Freud et uniquement, comme une bible...

    C'est connu... les personnes des années fin 1800 et celles de 2000 sont exactement identiques d'un point de vue du "psyché"...

    Pour ma part j'ai l'immense privilège d'avoir pu participer à l'élaboration d'une thèse sur la transidentité qui sera probablement publiée début d'année prochaine il me semble.

    En attendant, si vous avez l'occasion d'assister a ces conférences, n'hésitez pas 🙂

    A +



  • et bien oui, mesdemoiselles vous parlez de notre vécu, de nos histoires et de nos combats (parfois difficile)

    les mentalités, et les lois ont doucement évoluées mais il reste du chemin a parcourir
    c est vous qui reprenez (joliment et intelligemment ) le flambeau ... on ira pas assez loin en déambulateur ☺

    bon ... je retourne dans ma maison (Agora) de retraite 😄