Sofect : une évolution interne en cours ? bien difficile en tout cas



  • Voici un article publié le 2 mai par Komitid qui décrit les soubresauts internes à la Sofect pour se moderniser.

    Il suffit de s'inscrire sur le site (pas besoin de s'abonner) pour accéder à l'article en entier. @FLo : peut-on le reproduire ici en entier (si cet article présente un intérêt) ?


    Je ne souhaite pas que ce post devienne un défouloir sur la Sofect (je suis sûre que vous savez faire) mais recueille d'éventuels témoignages qui viendraient illustrer une évolution de la Sofect.


    https://www.komitid.fr/2018/05...



  • Concernant la reproduction de l'article. En général, je ne suis pas super fan, car il y a des clauses sur la plupart des médias qui l'interdisent.

    Mais, j'ai relu plusieurs fois les différentes réglementations etc. de Komitid, et... Je ne vois pas de contre indication. Cependant, c'est assez étrange de passer leur article en "premium" à partir du 15 mai. Après, ce site (ici) n'est ni à caractère professionnel, ni à caractère commercial, il y a en général une certaine tolérance tant que la journaliste/site soit citée.

    Du coup... Réponse de Normand. Je ne sais pas trop  😊 Il faudrait que j'étudie la question de manière plus générale. (mais, c'est un vrai problème que je dois trancher)

    edit : Sinon, je peux éventuellement les contacter.



  • En tout cas la SOFECT n'est plus la seule option possible. On ne peut que conseiller à chacun.e de se rapprocher des associations locales pour réfléchir au parcours le mieux adapté.  Une des évolution importante des transgenres, qui mets à mal la position historique de la SOFECT, c'est qu'on peut aujourd'hui choisir de vivre sa transidentité avec ou sans hormones, avec ou sans chirurgie (faciale, mastectomie...), avec ou sans réassignation sexuelle.  



  • Exact, Mélanie, la Sofect n'est pas ou plus incontournable même si qqs rares cas de CPAM considèrent que toute demande d'ALD pour une transition doive être cautionnée par la Sofect (selon le conservatisme du médecin conseil ...).
    En fait, chacun-e est libre de consulter les professionnels de santé qu'il souhaite. Par exemple, ceux de Respectrans(.org) qui vous garantissent un respect de votre identité, ou ceux référencés sur bddtrans(.fr). Ou tout autre professionnel mais certains se déclarent "incompétents" pour éviter de traiter votre demande ou refusent carrément (cela m'est arrivé deux fois sur dix).