Envie de tuer mon double féminin ?


  • Les amis d'été

    Humeur du jour : N avez vous jamais eu envie de tuer votre double Féminin? 

    Hier, je suis sortie en boîte avec une copine. Je suis retournée dans la boite de campagne ou j avais été en avril.  Je ne sais pas si j ai apprécié ma soirée. Bien sur c'est sympa de danser en talons sur la piste mais j avais un peu peur d être embêtée. Ce qui ne fut pas le cas. Est ce que je me serais autant amusé en y a allant en gars?  Je me  pose la question.

     Mais je reste sur mon humeur de septembre. 

    Je suis un ou une  T ocassionel(le) . En un an, j ai fait 8 sorties , restos et / ou boîte. Mais je me lasse un peu.

    Cela me demande beaucoup d efforts de maquillage, d'organisation comme à vous. J'avais lu des articles sur le fait de purger ses fringues mais rien lorsque l on a passé un certain stage.

    Ce qui me gêne, c'est de découvrir que certains non pas me rejette mais dans mes amis ne me comprennent pas et ils ont une sorte de malaise quand le sujet est évoqué. Bien sur, cela devient devant eux un sujet tabou. Autant dire qu'ils ne voient plus mon double féminin. 

    J'ai un compte Facebook pour mon double féminin. Certains ne le consultent que par une sorte de voyeurisme, ne communiquent jamais et ne mettent que des j'aime sur des publications ou l'on se moquent de moi ou l'on me chambre mais cela ne viens jamais d'eux.

    Certains que je croyais plus ouverts , ne souhaitent pas me voir lorsque j organise une soirée avec mon double et que cet événement est à l extérieur dans le domaine public.

    Ils n'ont pas de soucis lorsque c'est en soirée privée,  mais ils ne sont jamais dispo pour autre chose... resto, shipping....etc

    Ma vie de T a également une influence parfois néfaste dans mon couple. Mon double s'appelle Raymonde. Et parfois ma femme me dit je voudrais qu' elle meure. 

    Parfois j'ai envie moi aussi d arrêter et de tuer ce double féminin. Bref ce n'est pas facile la vie de T. 

    Je suis heureux dans la vie de tous les jours mais la vie de T même occasionnelle me fait poser des questions.  Je ne pense pas arrêter mais peut être tuer...ce personnage pour un creer un nouveau plus secret...



  • Bonsoir Raymonde.

    Oui j'ai déjà eu envie de "tuer" mon "double féminin intérieur", mais je n'ai jamais réussi. J'ai réussi à l'enfermer, et je l'ai payé au centuple.

    J'ai fini par accepter son existence, puis à l'accueillir. J'avais besoin de connaitre cette part de moi.

    Suite à cela j'ai compris que ce n'était pas un double mais bon une partie intégrante de mon être, et que la seule solution était de vivre avec, et non pas malgré cette particularité.

    Aujourd'hui mon entourage est au courant, et des masques tombent. Je me sens délaissée et un peu rejetée par mes anciennes connaissances.

    Ce n'est pas facile à vivre, j'en conviens.

    Ma conclusion personnelle est que nos besoin ,nos envies, parfois, pas toujours, ont une signification, mais ils arrivent rarement par hasard . Une expérience a avoir pour évoluer. Et qu'a chacun son parcours de vie. Si tu te lasse, c'est peut-être synonyme d'une étape franchie.


    Bisous


  • Les amis d'été

    Je comprends tout à fait ta situation. 

    Il m'est arrivé aussi que ce double me lasse un peu, j'ai bien des fois eu l'impressions que tout serais plus simple sans Jade. Mais sans aller jusqu'à penser "la tuer". 

    Des amis "ouverts d'esprits" qui semblent ne pas apprécier de nous voir ainsi, voire qui font des reflexions désobligeantes. Idem pour mon fiancé. 

    Je pense qu'il est difficile de "tuer" notre double. Je n'ai jamais vraiment eu envie de tout bazarder comme certain-e-s ont pu le faire. Mais il m'arrive de mettre Jade entre parenthèse pendant de longues périodes. Cela explique mes absences prolongées sur les réseaux sociaux, l'ancien forum, ... Je ne ressentais plus le besoin de laisser s'exprimer ma féminité pour différentes raisons (ras le bol des réactions des autres, boulot prenant, études, etc) ou je l'exprimais de manière moins sujette à remarques. Depuis plus d'un an je n'ai pas remis les pieds sur mon facebook féminin, je m'y suis remise il y a plusieurs mois juste pour prendre des nouvelles d'anciennes d'XXY que je retrouve là bas, mais je n'y poste plus rien.



  • Bonjour Raymonde,

    J'ai longtemps essayer de cacher cette partie de moi même mais petit à petit elle prenait de plus en plus de place.Je l'ai accepter en  me rendant compte de son importance en discutant avec mon psychologue.

    Je l'avait consulter car j'étais dans une phase très douloureuse  de ma dépression,j'avais envie de pleurer chaque nuit et je ne participait plus à l’activité théâtre ou j'étais inscrite.Inconsciemment j'en avait marre de cette situation où mon âme étais séparée en deux.Je sentais que je n'aurais bientôt plus la force de vivre,que je serais une sorte de coquille vide.

    Je me suis acceptée telle que j'étais même si ma famille pense que c'est des conneries.J'ai commencer à reprendre goût à la vie malgré le fait que ce ne soit pas facile tous les jours.Dans mon cas je n'ai plus l'ambiguiter d'être divisée en deux parties.Je suis toujours Flora,c'est juste que je ne le montre qu'à certain moments.Si mon moi féminin mourrait je mourrait également car je n'aurai plus de raison de vivre.



  • Je partage largement l'avis de @Gwenaelle. Chaque personne est différente. Jouer un personnage ponctuellement est satisfaisant pour certaines. D'autres personnes on besoin de vivre leur transidentité au quotidien, de manière plus ou moins forte. Je n'ai pas de "double". Je suis tout le temps moi, plus ou moins féminine selon l'envie et les situations. Par exemple mes filles m'appellent papa même quand je suis en robe. Ou je peux maquiller ma barbe que je déteste sans forcément maquiller mes yeux. Parceque je cherche à me sentir bien plutôt que de "passer".

    A toi d'explorer qui tu es, indépendamment de ton entourage.



  • Flora soulève un indice que j'ai rencontré auprès de plusieurs amies et que j'ai moi-même ressenti. L'indice est le suivant : ne pas ressentir de peur à l'idée de décéder en tant qu'homme, sans pour autant parler du pire. Si vous éprouvez cela, prenez-le au sérieux, d'abord que ça peut vite déraper, ensuite parce que cela peut dire que vous auriez peur de disparaître en tant que femme. Depuis que je vis en femme tout le temps, j'ai peur de disparaître prématurément. Ma vie a trouvé son sens, même dans les moments quotidiens (courses, etc.) qui ont une saveur nouvelle que je ne connaissais pas au masculin.


  • Les amis d'été

    Merci à toutes pour vos réponses .  Disons que je cherche encore...   J ai envie de tuer mon double Facebook mais pas mon double féminin.  Mon double facebook était une facon de communiquer au féminin avec certains qui me considère comme Guillaume.  Je leur ai laissé une porte ouverte sur ce que je suis parfois. Car oui, j' ai un equilibre entre ma vie en tant qu homme à 95% en homme et les 5 % que j apprécie en étant en femme.  Bref, je vais me refermer pour certains et garder un jardin secret sur ces 5 % pour les quelques personnes qui apprécient  ces 5 % et qui sont rares. 7, 8 personnes.

    J'aime bien ce côté schizophrène. J'ai toujours quelqu'un avec qui parler, partout et tout le temps.

    Merci de m'avoir lu et encore merci de m'avoir répondu.

    Bises à toutes.



  • Bonsoir,

    Oui :), si pour toi le fait de compartimenter, peu importe la proportion, et que ça te conviens, c'est une tres bonne nouvelle déjà 🙂


  • Les amis d'été

    Bonjour,

      Pour ma part, j'ai tué mon double masculin sur les réseaux sociaux. Même si dans la vie physique je suis à 90% au masculin, dans ma vie sur internet je ne suis plus que Nathalie. J'ai la chance d'être complètement acceptée par mon entourage  (sauf 1 ou 2 personnes) quand je suis au féminin.

      Mais finalement, je ne suis plus vraiment femme ou homme, mais je suis moi avec plusieurs degrés selon l'humeur.

      Et justement, en ce moment l'humeur n'est pas à faire des efforts. Ça me fatigue de passer 1 heure à me maquiller pour ressembler à ce que j'aime. Je ne vais pas jeter mes tenues, car je pense que ça va revenir. Mais mon être féminin est en pose pour laisser la place à moi même  (c'est un peu complexe).

      Cette situation ne me convient pas forcément car je préfère être plus féminine. Donc, je me demande si je ne suis pas en train de passer une étape qui me permet de me poser pour savoir vers quoi je m'oriente. Et je sens que tout me conduit à accentuer ma féminité au quotidien avec des transformations plus en profondeur de mon esprit et de mon corps. Mais je commence juste à mener la réflexion.

      Donc, Raymonde, J'espère que tu passes peut-être une étape vers une nouvelle personnalité.


  • Les amis d'été

    @Nathalie,  qui sait ?  La vie est faîte d'étapes... 

    Je viens de désactiver mon compte Facebook féminin.  Je compte consacrer du temps avec mon double qu'avec des personnes qui me comprennent.... 

    Merci à tous pour vos points de vue.



  • Bonsoir Guigui

    Je ne pense pas avoir de double pour ma part. Je n'ai jamais fréquenté mes amis en tant que Mallory (ou Nine !!) parce que j'ai jamais voulu les mettre mal à l'aise ni me mettre mal à l'aise. Même avec ceux qui sont au courant, je ne vois pas l'utilité. Un soir un ami m'a dit que je pouvais passer comme j'aime à une soirée qu'il organisait... J'aime qu'il me voit en mec, j'ai l'impression que je suis plus à même de leur ouvrir l'esprit. Un jour on organisait une soirée déguisée. Celui qui organisait m'a dit "t'es content, tu vas pouvoir te défouler..." Il m'a pas dit ça méchamment, mais les gens pensent pas forcément à ce qu'il y a de plus profond et que ce n'est pas qu'un simple déguisement."pauvre con" je me suis dit, je me suis ramené en matelot... Je n'allais pas lui faire penser que c'était un truc fun pour moi, la transidentité.

    J'avais évoqué sur l'ancien forum comment je m'étais "coming outé" auprès d'un copain alors qu'il venait me chercher chez moi pour une soirée, j'avais laissé mes fringues en évidence... j'ai pas apprécié sa réaction. Cela m'a refroidit direct... Ils le savent et ça me suffit. C'était juste nécessaire pour moi d'être franc, j'avais l'impression de mentir toute ma vie. J'ai assez souffert dans ma vie sur ce sujet pour me planter des aiguilles sous les pieds.

    Maintenant les réseaux sociaux, j'ai pas de compte Facebook, et je compte surtout pas en avoir. Donc je ne peux que me féliciter de savoir que tu t'es débranché.


  • Les amis d'été

    @Mallory

    Je crois que je n aime plus que certains me voient en fille. Mon malaise avec eux se rapproche de ce que tu ressens.... Je garde 6, 8 personnes qui aiment ce double féminin ( ou moi en version féminine )

    Bien à toi....



  • Tuer mon double féminin... voir même faire des compromis pour mes amis(e)…  héhé!! Tu plaisantes Amigo !!!
    Je pars du principe, auquel je n’ai jamais demandé à venir au monde avec ce fardeau, mais maintenant que je suis là, avec cette particularité, tu n’auras pas d’autre choix que de composer avec ce que je suis, car pour toi je ne changerai même pas !! Même si ma vie parait simple dans l’acceptation parental et certain membre familiale, il faut dire comme la plupart d'entre vous, j’ai perdu des amis(e) et aussi deux membres coté familiale, ce qui m’a amené à faire le ménage. Un mal bien nécessaire pour remettre les choses en ordres, et un choix que je ne regrette absolument pas ! Car au fil du temps je me suis entouré cette fois-ci, avec de vrais amis(e) apprécient ma particularité, auquel je peux enfin être moi même.



  • @Mélanie a dit :

    Je partage largement l'avis de @Gwenaelle. Chaque personne est différente. Jouer un personnage ponctuellement est satisfaisant pour certaines. D'autres personnes on besoin de vivre leur transidentité au quotidien, de manière plus ou moins forte. Je n'ai pas de "double". Je suis tout le temps moi, plus ou moins féminine selon l'envie et les situations. Par exemple mes filles m'appellent papa même quand je suis en robe. Ou je peux maquiller ma barbe que je déteste sans forcément maquiller mes yeux. Parceque je cherche à me sentir bien plutôt que de "passer".
    A toi d'explorer qui tu es, indépendamment de ton entourage.

    Exactement la même chose pour moi.

    L'objectif est de trouver un équilibre. C'est un équilibre qui peut être changeant, en fonction des situations et des humeurs, et il faut l'accepter 🙂



  • Vu le titre, je m'étais posé la question de la pierre tombale. Car ma grand mère et sa sœur(?) ont le nom de mon grand père avec lequel elle était divorcée sur la pierre tombale et leur prénom francisé. Ce qui hérisse au plus au point mon fils. Je me suis posée la question qu'est ce qu'il gravera? Bon, j’espère que cette question arrivera le plus tard possible et puis elle ne me concernera plus vraiment.

    Pour en revenir au thème, comment vous expliquer? J'ai de plus en plus de mal avec mon côté "garçon", maintenant que je suis une femme. Et plus ça va, moins ça va. Disons tout de suite que c'est plutôt mon double masculin qui morfle sérieux. Ça ma fille l'a bien compris. Dire que j'ai promis à celle-ci de me présenter en "homme" (*) au lycée en tant que représentant de l'Association des Parents d'Élèves pour cette année scolaire. Ça va être dur.

    (*) Faut pas regarder de trop près, car je met juste le costume de Patrick Jane et brosse mes vrais cheveux, pour le reste je laisse: maquillage, bijouterie, etc. (par manque de temps, bonjour l'excuse, en fait c'est pour garder ma féminité avec moi).


  • Les amis d'été

    @Loan

    Disons sue je fais un tri dans la limite du raisonnable.  Femme tolère à petit dose mon double féminin. Pour elle bien Sur que je fais des compromis.Il y en a certains qui sont des amis ou de la famille de la femme et pour cela, ils sont passés dans la catégorie obligation familiale. Lorsque qu' il y a une réunion de famille, je ne peux pas dire à ma femme, nous n allons pas à ce repas de 50 personnes parce que 3 ou 4 me dérangent.Par contre je me contente du service minimum. Idem lors de rencontres avec un groupe de ses copines.

     Contrairement à beaucoup, 95 % de la vie en gars me conviennent.C est sur les 5 % restant que je me pose des des questions.


  • Les amis d'été

    @gwendoline

    Je ne suis que T à  temps partiel contrairement à toi. J'aime bien être féminine mais que de temps en temps.

    Je me posais beaucoup de questions. J ai fermé mon compte 15 jours sur Facebook. Pour organiser une soirée, hier soir avec des copines, Je l ai rouvert sans poster de truc pendant les 15 autres jours suivants, pour poster sur un groupe fermé ou l'on est que 8  moi compris. 

    Nous devions sortir en boîte avec le groupe de copines qui aiment bien mon double. Je devais sortir en fille.

    Mais du verglas à contrecarer nos plans et nous nous sommes rabattus en petit comité dans un restaurant que je fréquente parfois en semaine avec des collègues. Personne à mon travail, ne connais ma vie de T.

    La patronne me connaissant un peu,  je suis venu en garçon.  Mes copines étaient déçus de me voir en gars mais comprenaient.

    Je leur ai fait part de mon envie d'arrêter Raymonde. Elles sont déçues. Elles m ont dit qu' elles adoraient Raymonde et qu'elles voulaient faire encore quelques soirées pour profiter de sa présence avant que Raymonde  (que je disparaisse)  et elles ont bloqué une date pour une autre soirée. Comme je devais mettre hier, une jupe en sky.... cela sera le dress code de cette future soirée avec des collants fantaisies ou sexys. 

    Bref, leurs messages étaient plutôt, tu viens en gars ou en fille c est pareil pour nous. Mais vu que l' on fait plus de soirée avec Raymonde, on espère que tu seras aussi joyeux si tu viens en garçon.

    Elles ne sont pas sympas mes copines ?

    Je crois qu' au final, je vais peut être limiter mon double féminin, sa présence sur Facebook, ses contacts avec ceux qui ne m apportent rien et continuer à cloisonner mes deux vies.

    Plus j écris et plus je me dis que je n arriverai pas à tuer ce double. T un jour, T toujours ?

    Merci de m'avoir lu et un grand merci de m'avoir apporter vos points de vues.



  • @gwendoline a dit :

    .. Dire que j'ai promis à celle-ci de me présenter en "homme" (*) au lycée en tant que représentant de l'Association des Parents d'Élèves pour cette année scolaire. Ça va être dur.
    (*) Faut pas regarder de trop près, car je met juste le costume de Patrick Jane et brosse mes vrais cheveux, pour le reste je laisse: maquillage, bijouterie, etc. (par manque de temps, bonjour l'excuse, en fait c'est pour garder ma féminité avec moi).

    La situation du Patrick Jane ne s'arrange pas. Maintenant, il a les cheveux châtain roux a tendance rouge. A la réunion parent-professeurs, j'étais "le seul" avoir le costume seyant au dresscode du lycée hôtelier, donc je passais pour un responsable de quelque chose. Pour le reste, je reste assez circonspect: tu parles, ça causait et ça va causer.

    Par contre l’enterrement de vie de "garçon" est prévu l'année prochaine. C'est super pénible d'être une femme d'utiliser sa voix féminine, puis de ce faire appeler Monsieur (surtout avec un porte voix). Je ne pensais vraiment pas que le Monsieur et le deadname deviendraient  aussi pénible. Bon, je n'avais pas l'expérience du vrai "full-time". Parfois, je sous-estime vraiment les problèmes pensant que je suis plus maline que les autres et à la fin tu te retrouves à être plus bête qu'une blonde décolorée.