Transgenre et mai 68


  • Les amis d'été

    Bonjour,

      Ça fait des mois qu'on nous incite a commemorer mai 68. Pour ma part, je suis un peu trop jeune pour connaitre cette époque et j'ai même du mal à être sûr que ce soulevement a fait evoluer la société différemment que s'il n'avait pas eu lieu. Dans tous les cas, il me semble que l'évolution de la société était en route.

      Puis je tombe sur cet article : https://www.francetvinfo.fr/re...

      Il y ait fait un rapprochement entre les droits des transgenres et mai 68. Et là, je me demande si ce rapprochement a du sens.

      Alors, oui, le mouvement des hippies et certaines communautés ont fait progresser les mentalités. Mais il me semble que ça s'est fait dans la durée.

       Avez vous un avis plus éclairé que moi ?


  • Les amis d'été

    Trop Fatiguée pour tout lire mais le rapprochement fait entre Mai 68 et les droits transgenres me semble plus lié à la "commémoration" et au fait de nous en faire manger à toutes les sauces que vraiment lié avec les droits transgenre. Qui plus est les USA n'ont rien a voir avec Mai 68 😉 



  • Bonjour,

    Ayant connu Mai 68, je peux dire que l'idée première était de se libérer d'un certain ordre établi, de prôner l'anarchie .....

    Tout devait être permis .... Une phrase culte : 'il est interdit d'interdire' .

    Avec le temps on peut se rendre compte de deux choses :

    1) Les interdits sont revenus à la vitesse de la lumière (on est beaucoup moins libre et beaucoup plus coincés qu'à l'époque !)

    2) Les jeunes des années 68 ont voulu élever leurs enfants sans leur donner de limites ou de barrières ..... Pourtant, les enfants ont besoin de connaître leurs limites et vont tout faire pour savoir où elles sont ...

    Conclusion : Mai 68 a finalement été un beau gâchis !  

    La seule chose qui ait vraiment évoluée, c'est l'acceptation de la différence (et encore .....) mais je ne pense pas que ce soit grâce à Mai 68 mais plutôt à Internet et aux réseaux sociaux ! 

    Je vois bien à quel point la plupart des gens le ma génération, qui étaient à manifester pour la liberté de pensée, sont coincés et bourrés de principes et de préjugés !

    Mais ceci est un avis personnel !


  • Les amis d'été

    Effectivement, j'ai un peu cet avis. Je connais beaucoup de personnes de cette génération qui sont bourrées de principes. C'est ce qui me fait douter du réel impact de mai 68.



  • @nath34

    C'est étonnant, je trouve tout de même qu'il y a eu de nombreux impacts, bien que de nombreuses demandes n'ont été légiférées qu'après (après Pompidou...) . Je pense typiquement à la dépénalisation de l'IVG, à la majorité à 18 ans (donc au droit de vote), le droit d'utiliser la pilule contraceptive etc.

    Cela a également sonné le glas à plein de règlements débiles (typiquement, la jupe était obligatoire pour les filles dans de nombreux l'écoles/lycées...).

    Après, effectivement, comme ce n'est pas de ma génération, j'ai du mal à cerner les causes réelles de mai 68. Mais il m'avait toujours semblé qu'il y avait d'une part, des mouvements de gréves des ouvriers liés aux conditions de travail (salaire/jour de congés/chômage etc.), qui n'avait pas de réel rapport avec les mouvements étudiants (en mode "il est interdit d'interdire"). La question que je me pose également, c'était si les mouvements étudiants en dehors de Paris étaient conséquents.  



  • J'ai été très marqué par le témoignage sur un autre site d'un travesti qui a fini au poste, maltraité, dans les années 70. Il témoignait que plusieurs décennies après c'était encore un traumatisme profond, suffisant pour étouffer ce qui était peut-être un besoin de vivre comme une femme. Mai 68 est une étape importante de la sortie d'un patriarcat autoritaire. Il reste que ce patriarcat n'a pas disparu. Il est juste beaucoup moins autoritaire.



  • je pense que "mai 68" n a pas changé grand chose a notre particularité

    les premiers combats pour la reconnaissance de nos particularités ont d abord été mené par les gay et les lesbiennes

    rappelons que "la cage aux folles"  date de 1973 ...!!

    il a fallut l arrivée du sida - les combats violents d'Act up pour que commence a se glisser un brin d humanité dans le comportement de la société

    la tolérance est venu ensuite puis les reconnaissances "officielles" avec le mariage pour tous en ..... 2013

    la sortie de la dysphorie de genre du répertoire des maladie psychiatrique est encore plus récente ..!!!



  • Je partage ton avis Béatrice, Mai 68 était la promesse d'un nouveau monde plus tolérant, mais le mouvement, au départ étudiant, a été repris par les syndicats et un vaste mouvement de grèves qui a eu comme conséquences une paralysie totale du pays et la démission du Général De Gaule !

    Mai 68 était également une époque différente, avant l'Europe et avant la mondialisation.

    Nous sommes maintenant à une époque où les problèmes ne se posent plus à l'échelle d'un pays mais à l'échelle mondiale, les données ne sont plus les mêmes.

    La dépénalisation de l'IGV et la majorité à 18 ans datent du milieu des années 1974 et 1975 .... Rien ne prouve que Mai 68 y soit pour quelque chose.

    La chose qui, à l'époque, m'avait semblé importante, c'était l'autorisation de fumer dans les établissements scolaires ......................... 

    Pour ce qui est de la jupe dans les lycées et collèges, il y a beaucoup de pays (y compris les DOM) où l'uniforme est obligatoire, ce n'est pas pour autant un frein à l'éducation et ça permet même d'effacer les discriminations sociales .... Ce n'est pas forcement un mal ! 



  • @choupettematinik

            "Pour ce qui est de la jupe dans les lycées et collèges, il y a beaucoup de pays (y compris les DOM) où l'uniforme est obligatoire, ce n'est pas pour autant un frein à l'éducation et ça permet même d'effacer les discriminations sociales .... Ce n'est pas forcement un mal ! "

    Je suis désolé, mais je suis fondamentalement contre forcer les gens à porter des habits qu'ils ne souhaitent pas porter... Car la manière dont tu le dis, j'ai l'impression que ce n'est pas un mal pour toi.



  • Je me suis sûrement mal exprimée ..... Je pense juste que porter un uniforme au collège ou au lycée n'est pas un frein à l'éducation ..... Pour l'identité du genre il suffirait juste de permettre à chacun de porter l'uniforme masculin ou féminin en fonction de son orientation, ou d'avoir un uniforme unique sans tenir compte du sexe ou mieux encore, que tout le monde porte pantalon et veste une semaine sur deux et jupe et chemisier l'autre semaine ..... ça provoquerait sûrement un déclic chez certains ou certaines 🙂 Lol

     



  • @choupettematinik a dit :

    que tout le monde porte pantalon et veste une semaine sur deux et jupe et chemisier l'autre semaine

     +1 🙂


  • Les amis d'été

    @mélanie +1 aussi.



  • Du coup, je vais être un peu contre tout le monde ^^

           "ou mieux encore, que tout le monde porte pantalon et veste une semaine sur deux et jupe et chemisier l'autre semaine"

    Je trouve malsain d'utiliser une solution contraignante et privant les gens de liberté (s'habiller comme ils le souhaitent) pour faire passer un message. J'ai toujours appris qu'il valait mieux utiliser un discours solide et argumenté pour convaincre les gens. Les propos de promouvoir le port d'un uniforme alterné à tout le monde pourrait très bien sortir du cadre de l'éducation, et finalement être imposé à tous les adultes... (par rapport aux arguments donnés ici, je ne vois pas pourquoi il serait alors moins "mal" de l'imposer aux adultes). Sincèrement, je ne pourrai jamais cautionner ceci.

    Et du coup, je ne comprends pas du tout vos points de vue. Nous ne sommes pas en train de faire une expérimentation sociale. Utiliser des méthodes contraignantes tel que pourrait le faire nos détracteurs... Mwoé...



  • @flo non mais moi c'est juste l'idée de porter un costume féminin et masculin en alternance qui m'à séduite. Je l'ai pris comme un trait d'humour.



  • C'était un trait d'humour 🙂 


  • Les amis d'été

    Effectivement, l'alternance me semble plus un trait d'humour.

    Mais concernant le port d'un uniforme à l'école, je me demande quand même si ça n'a pas des avantages. L'ecole étant un temps et un lieu dédié à l'apprentissage, ne faudrait-il pas se concentrer sur cette question. Et l'uniforme 

    - Evite que les enfants soient dicriminés selon les moyens de leur famille. Tous les parents ne peuvent pas payer le dernier survêtement à 3 bandes. Ce type de difference est gênant pour les enfants. L'éducation et la culture permette de passer au delà de cette gêne, mais c'est parfois difficile.

    - Cache les differences et met tout le monde sur un pied d'égalité. C'est peut-être une façon d'accepter l'autre sans que l'apparence soit un frein.

    Je défents bien sûr le droit d'être libre de se vêtir comme on le souhaite, et je rêve d'un monde où ce droit soit réel (je suis toujours triste de voir les questions que posent les personnes quand j'ai un simple kilt). Mais à l'opposé, il y a des contextes où des contraintes me semblent utiles. Et peut-être que l'école est un de ces contextes. Pour ma part, je crois que j'aurai apprécié d'avoir un uniforme plutôt que des vêtements qui ne me plaisaient pas forcément.

    Désolé, mon raisonnement est un peu contradictoire, mais je pense qu'on devrait réessayer. Beaucoup de pays ont gardé les uniformes sans que ça soit lié au niveau de liberté de leur peuple. Les dictatures aiment les uniformes, mais on les retrouve aussi dans des pays démocratiques. 



  • Je partage ton opinion Nath ....... Cependant, il est vrai que j'aimerai pouvoir m'habiller et sortir dans la rue autrement qu'en respectant des règles établies rigides.

    J'avais vu, il y a quelque temps, que certaines marques de vernis à ongle essayaient de lancer un vernis pour homme !!!!!!

    Perso, j'adore avoir les ongles correctement limés et, sortir avec de beaux ongles vernis ou naturels sans avoir peur des remarques et des regards critiques serait un vrai plaisir !

    Pareil pour les bijoux .... Mais je m'égare !



  • @nath34 a dit :

    - Evite que les enfants soient dicriminés selon les moyens de leur famille. Tous les parents ne peuvent pas payer le dernier survêtement à 3 bandes. Ce type de difference est gênant pour les enfants. L'éducation et la culture permette de passer au delà de cette gêne, mais c'est parfois difficile.

     Malheureusement, je n'ai d'exemple que ma propre expérience là dessus. Mais ayant passé la majeure partie de ma scolarité en Meuse (dans une zone bien rurale), ce n'était pas du tout aux vêtements que tu remarquais les élèves dont les parents n'avaient que peu de moyen. 

    Et je vous laisse deviner quel était le problème bien plus primaire auquel étaient confrontés ces élèves.

    @choupettematinik a dit :

    Pareil pour les bijoux .... Mais je m'égare !


    Bon, c'est vrai qu'on a un peu dévié, mais c'est pas grave ^^