Les prénoms ont un genre, dommage



  • Finalement, cela vous arrivait-il que des camarades féminisent votre prénom quand vous étiez enfant pour se moquer ?


  • Les amis d'été

    @flo, oui. Et peut-être qu'étant enfant, je laissais plus transparaître ma personnalité. Chose que j'ai réussi à cacher à mon adolescence et qui ressurgi peut-être maintenant.

    D'ailleurs, je me demande justement si ce n'est pas ces mauvaises expériences de mon enfance qui sont la cause d'un retour tardif à ma vraie personnalité. Enfin, ça ne sert à rien d'être dans le passé et vivons pour l'avenir.




  • @flo a dit :

    Finalement, cela vous arrivait-il que des camarades féminisent votre prénom quand vous étiez enfant pour se moquer ?

     ben oui et je trouvais cela aussi affligeant et vulgaire que Vero 

    pour des raisons identiques - ce prénom "feminin"  avait une connotation presque porno 😥



  • @flo a dit :

    Finalement, cela vous arrivait-il que des camarades féminisent votre prénom quand vous étiez enfant pour se moquer ?

     

    Si, si à l’école justement ! De par mon physique qui tirait coté fille, j’ai comme même eu droit à Loanette (récurent durant une semaine). Cela ne me dérangeait pas outre mesure, mais je sentais bien que le mec cherchait plus à me rabaisser devant ses petits camarades, ce qui était moins drôle… Mon coté bagarreur fait que la semaine suivante durant la pause cantine, je lui ai fait voir comment je suis passé de Loanette à Trinita en public, histoire de bien marquer les esprits ! Du coup, j’ai fini dans le bureau du proviseur, mais le mec quant à lui, est reparti en version hamster. Total des courses, c'est à partir de cet incident que mon père avait décidé de m’inscrire dans les arts martiaux.



  • @flo,oui.On me surnommait Florianne pour m'embêter car j'étais harcelée au collège.Donner des prénom féminins aux autres est un  moyen de les rabaissé dans la cour d'école.Je me battait souvent et en allant un peu trop loin en troisième j'ai réussi à avoir la paix.


  • Les amis d'été

    Bonjour,

      les journalistes sont allés un peu plus loin dans l'analyse du sujet : https://www.francetvinfo.fr/so...


    Mais ça recoupe le contenu de nos échanges.



  • @flo a dit :

    Finalement, cela vous arrivait-il que des camarades féminisent votre prénom quand vous étiez enfant pour se moquer ?

     Tout le temps, mais je m'en foutais un peu 😉



  • @Clem a dit :

    @flo a dit :


    Finalement, cela vous arrivait-il que des camarades féminisent votre prénom quand vous étiez enfant pour se moquer ?
     Tout le temps, et encore aujourd'hui depuis que je féminise mon loook au quotidien, mais je m'en foutais un peu et ça n'a pas changé. J'en ris, même 😉

     



  • @Nathalie

    Concernant le lien sur francetvinfo. 

    C'est intéressant car, on ressent le pour et le contre du fait du ressenti des gens qui ont effectivement à porter un prénom de l'autre genre.
    Il y a des cas que j'aurai à critiquer, comme Camille, qui pour moi était tout aussi masculin (comme le musicien Camille Saint-Saens). Il y a l'anecdote marrante : "Mon prénom est cool, c'est un peu un détecteur à idiots."

    C'est un peu difficile à savoir ce qui est mieux ou pas, sachant qu'en donnant un prénom, on aura finalement, en tant que parent, pas à le porter. Maintenant, des moqueries sur les prénoms, il y en a aussi indépendamment du problème de genre.

    Après, si le seul argument de ne pas faire ça est : "il y aura des moqueries dans la cours d'école", je trouve que l'argumentation est un peu léger.



  • Je ne sais plus si c'est en Scandinavie ou en Islande mais je me souvient avoir lue que là-bas il y avait comme tradition de donner en second prénom un nom du genre inverse , ce que je trouvée cool au cas où ^^