La voix, comment gérez-vous ?



  • Me concernant, je travail ma voix uniquement pour la création de mes albums audios, mais dans la vie courante je ne cherche même pas à prendre le ton d’une voix féminine pour discuter avec mon entourage, en longueur de journée cela finirait par être épuisant. En outre comme je fais aussi de la radio, ma voix masculine ne sombre pas dans une voix basse.

    Pour en revenir à la voix, je la travail en faisant des exercices de 10 minutes seulement, histoire de ne pas s’ escagasser la calandre non plus. Pour cela j’utilise une bouteille d’oasis, car l’entrée du goulot est suffisamment grand pour faire des vocalises. En fait cette technique ne date pas d’hier, car c’est un procédé que j’utilise depuis trois bonnes années maintenant, et par chance j’ai même retrouvé la vidéo qui va avec, datant de 2013, auquel je vous mettrai le lien par la suite ! Le gros avantage c’est de pouvoir faire des vocalises à n’importe quel moment de la journée, suivant votre temps libre. Pour moi c’est soit très tard, question de disponibilité, ou le matin très tôt, qui fait que je peux travailler ma voix sans déranger mes voisins, et ça c’est une très bonne chose !
     




  • Bonjour,


    Nouvelle séance d'orthophoniste ce jour.

    Nous avons abordé le fait que j'ai, d'origine une voix plutôt féminine MAIS UNIQUEMENT lorsque je suis détendue...grosse galère à l'horizon me concernant...

    Nous avons fait quelques exercices en citant des phrases toutes faites, variés en terme de prononciations, on a commencé par des mots comme "chenille" pour travailler le "YEU" puis on est passé à  "les ouvrier font grêve". on commence par des sons puis on les intègre dans une phrase.

    La séance s'est terminée par " il faut se détendre", "ne pas se mettre la pression même si c'est dur de ne pas entendre une voix de sirène" et comme tout exercice, pratiquer régulièrement et accepter que ce ne soit pas parfait.

    Une fois que l'on se sent à l'aise, se mettre à lire à voix parlée avec la voix qu'on arrive. On peux aussi trouver une femme sur internet qui à la voix plutôt rauque et qui parle, et cherchant à l'imiter.

    C'est tout pour aujourd’hui, repos !! 🙂



  • Vaste sujet les filles ! 

    De mon côté je n'ai pas d'orthophoniste proche et disposé à faire.

    Je dois donc me débrouiller seule.

    Après avoir compilé pas mal de tutos sur le net, je m'exerce donc chaque jour, pour l'instant en poussant ma voix en hauteur jusqu'à obtenir une voix à la mickey. Ensuite je chante en alternant deux styles, un pour le côté un peu pincé de la voix féminine (du larusso / tu m'oublieras) et un pour la profondeur de voix (du Michèle Torr).

    Je m'enregistres et m'écoute en permanence pour me corriger.

    Je fais cela 10 à 30 minutes par jour, ensuite je m'efforce de parler tout le temps en cherchant la voix dans le haut de la gorge, en modulant les intonations, et en ajoutant un léger souffle dans la voix. Ca commence à rentrer après quelques semaines.  

    Ce n'est sans doute pas la meilleure méthode, mais pas d'autre choix !



  • Bonjour,

    Je ressort d'une nouvelle entrevue avec mon Orthophoniste.

    Ma voix prend bien, pour elle j'ai une vois de femme. 

    Passé l'étape de la satisfaction nous avons vu ensemble comment ajouter de "l'harmonie ou la couleur" dans la voix ainsi que la coordination des syllabes pour ne pas se retrouver essouffler en milieu de phrase par exemple.

    Donc l'astuce à pratiquer aussi souvent que possible est de lire à haute voix ( avec la voix recherchée) des bandes dessinée ou des pièces de théâtre.

    Ciel mon mari !

    Je me meurt, je suis mort, je suis enterré !

    Mieux vaux un petit chez sois qu'un grand chez les autres 

    Bisous



  • Je vais prendre le temps de tester sa technique parce que le résultat est tellement 0_0


    PS: à l'édition la balise youtube fonctionne bien mais elle ne s'affiche définitivement pas en mode vue. SVP Mesdames, Mesdemoiselles Messieurs de la modération?



  • Bonjour,

    Mon problème actuelle est la transition vocale au travail. Comme je travaille en trois langues, j'ai vraiment du mal à maintenir une voix féminine sur la journée. En plus, il y a les jours avec et les jours sans. Je commence tout doucement à être dans une zone de confort vocale, c'est à dire sans avoir à forcer et surtout en pouvant démarrer de suite en voix haute. Mais les résonateurs ne sont pas encore au point, donc j'ai donc une voix un peu étrange. C'est les exercices actuels prescrits par mon orthophoniste. J'ai encore de nombreux défauts à corriger, du genre course de vitesse quand je parle, accent trop prononcé, etc. Je pense que cette transition est très difficile, tant pour moi, que pour mes collègues. Encore qu'un de mes collègues me reprochais d'avoir une voix masculine si grave et portante, que ça le gênais pour travailler (même avec un casque atténuateur). Je déteste ma voix masculine enregistrée (au secours) donc je suis hyper motivée.

    Concernant les exercices, c'est minimum une demi-heure le matin et une demi-heure le soir (voir beaucoup plus en fonction du bouchon) pendant le trajet, plus essayer de rester en voix féminine la journée (conseil de mon orthophoniste). Pas d'inquiétude, je suis en femme donc ça ne jure pas (ça serait plutôt l'inverse).

    Mise à jour le 6 Décembre 2018

    "C’en est fait, je n’en puis plus ; je me meurs, je suis morte, je suis enterrée." Oh ma voix.

    Après une soirée de monologues théâtraux, d'enregistrements, de mesures (je ne suis une scientifique pour rien). Je connais la hauteur de ma voix féminine que je peux soutenir (autour 200Hz Sol2), un peu en dessous de ce que mon orthophoniste cible depuis son évaluation initiale (autour 220Hz La2). Effet secondaire intéressant, à cette hauteur, mon accent alsacien très prononcé s'estompe fortement. Par contre, je la trouve relativement nasillarde et peu colorée, même quand je force la mélodie des phrases. Résultat: hauteur féminine, timbre androgyne et ce n'est pas (encore) ma voix féminine de confort.

    J'entre dans le dur. Démarrer une conversation à cette hauteur, y rester et ne pas avoir de baisse passagère. Faire des interjections à cette hauteur. Soutenir cette hauteur dans une discussion émotionnelle ou stressante. Je ris déjà autour de cette hauteur.

    N.B. Comme je suis une femme au quotidien, ma voix devient un vrai sujet d'inquiétude.



  • @Corseline, merci pour le partage. Cette personne est fascinante. Je regarde toutes ses vidéos.

    Cette semaine j'ai commencé à trouver une voix aiguë, débarrassée du voile masculin, dans le fond de ma gorge. J'étais tellement contente que je me suis fait un mal de gorge à force de la tester. Mais je pense qu'elle est un peu trop haute. La difficulté c'est de descendre assez bas, tout en restant constamment dans la plage des fréquences féminines. Dès que j'essaie de descendre ma voix féminine actuelle, j'ai tendance à sauter dans le grave pour certains sons.Je trouve cette vidéo est tellement inspirante que je vais persévérer.



  • En fait, j'ai cherché à avoir une voix plus féminine au début de ma transition avec une orthophoniste. J'avais de bons résultats mais je me suis aperçue que cette nouvelle voix me dérangeait. Ce n'était pas moi mais un autre personnage. J'ai décidé de reprendre ma voix d'origine qui est assez douce malgré tout. Et je me rends compte que ça ne gène personne autour de moi. Je pense avoir trouvé le bon compromis en adoucissant ma voix naturellement sans changer complètement celle-ci.                                               



  • Dans les trucs bizarres qui m'arrivent, la voix féminine a l'air de se mettre en place naturellement!!! Ça fait vraiment bizarre... Je me plaignais encore la semaine dernière, que ma voix féminine avais un effet de résonance dans ma boîte crânienne assez désagréable et maintenant plus rien. Il faut que j'enregistre et mesure ma voix pour vérifier quelle n'est pas trop basse et que le timbre et la musicalité sont en place.



  • Bonjour,


    Je viens de regarder la video et c'est effectivement pas mal.

    Les deux point clés que j'aurais à préciser sont :

    - Effectivement chercher quelque chose qui résonne plus aigüe mais reste confortable

    - Se détendre et laisser "couler" l'air a travers la gorge


    Au début ça ne sera pas la voix escompté, mais en prenant un peut et en restant détendue, on "active" des muscles dans la gorge dont on ignorai l' résistance  

    Voilà pour aujourd'hui ^^


Se connecter pour répondre