Garder la ligne, quel est votre secret ?



  • Chacune à son avis sur la question : Pour certaine, c’est manger bio, pour d’autre, c’est manger sans gras, où encore manger sans sucre, où même sans gluten, où bien exclusivement végétalien, etc..

    Personnellement je fais attention à ce que je mange, mais sans pour autant me priver. ( La privation est une erreur à ne pas commettre, car le cerveau lui, s’en rappellera ).
    Pour ma part je fonctionne sur le principe du petit déjeuner anglais, pour la raisons suivante: Mon métabolisme fait que je dors environ 4 heures par nuit et donc éveillé plus tôt qu’une personne normal, qui fait que j’ai besoin de carburant pour fonctionner toute une grande partie de la mâtinée. Arriver au déjeuner comme je mange à la cantine du boulot, je privilégie beaucoup sur les crudités et je fini par un fromage, un fruit et un café. Arrivé le soir c’est salade, viande blanche où poisson (et seulement viande rouge le vendredi) accompagner d’un pain complet et je fini mon repas par un yaourt. Concernant le week-end je me fais plaisir, un MCDO, un Kebab, où autre et voir de temps à autre une pâtisserie. Question boisson, de l’eau en semaine, et week-end, soda, apéritif, bière, vin. Voilà en gros pour les grandes lignes.



  • Je combine selon le moment et l'humeur : diète cétogène, ou faible en glucide et jeûne intermittent ou long. Je mange beaucoup de légumes fermentés  (probiotiques) et d' oeufs. Surtout je mange des produits peu transformés. C'est plus une approche santé (anti-inflamatoire) de l'alimentation que régime qui me guide. 



  • Garder la ligne... ma méthode... le stress. En général je suis cool, donc j'ai tendance à prendre un peu si je fais pas attention. Garder la ligne, c'est pas trop mon truc. C'est compliqué de garder la ligne, nos émotions nous rattrapent facilement. Je pense que l'éducation a énormément d'importance. Trouver le rapport entre nos apports et nos dépenses énergétiques ne suffit pas forcément. Il faut aussi redéfinir notre rapport à la nourriture et à nos émotions. Plus on commence tôt plus on a de chance que le corps trouve rapidement son équilibre.

    Je suis en dent de scie pour ma part. Prendre du poids ou en perdre, ça toujours été un signal de mon état émotionnel. L'alimentation et le mode de vie ne sont que des outils. Un peu de sport un salle et dès que je peux, le vélo pour aller au travail.

    Il y a une certaine littérature qui insiste sur le fait que les êtres vivants doivent s'accorder avec les saisons et leur environnement. C'est une des bases fondamentales de Darwin. L'adaptation. Depuis des milliers d'années, les hommes et les animaux se préparent à passer un hiver de plus, à faire des provisions pour les périodes plus dures, pour à nouveau se dépenser et pouvoir à nouveau faire des provisions... Je suis persuadé que le corps a conservé ces cycles, simplement, nos besoins vitaux ont été profondément modifiés, mais le mécanisme est toujours là. La recherche de la survie.

    Aujourd'hui, l'opulence est partout... du moins dans nos pays industrialisés. On a perdu le contact avec le cycle naturel.

    Il n'est peut être pas sain de garder sa ligne. L'équilibre, la constance ne sont peut être pas se que nous devons rechercher. 



  • Pas de privation effectivement, mais si on part de loin sur le gras et les sucres, réduire progressivement. Et, sans tarder, réduire autant que possible les acides gras saturés (voir les compositions sur les étiquettes) si vous achetez des produits transformés (que je consomme très rarement).

    Pour moi, surtout des légumes, des fruits, des tofus (il y a plein de variétés), des oeufs, peu de viande (une à deux fois par semaine, presque uniquement de la viande blanche), des poissons gras (saumon, thon, maquereau, sardines). Mais aussi du fromage quasiment à chaque repas, des petits gâteaux avec de la compote, qqs carrés de chocolat, une pâtisserie de temps en temps (1 / semaine). Mon ex avait appliqué la même chose. En un an, elle était passée du 42 au 38. Le soir, elle se limitait quand même à un potage, un fromage blanc et une compote. Elle avait trouvé son rythme et n'avait pas de sensation de manque. Elle a gardé sa ligne depuis 2 ans maintenant.

    Pour ma part, j'ajoute une bonne sortie de vélo le week-end et surtout des abdos. Peu d'exercices d'abdos (20') mais qui font travailler tout le pourtour de la ceinture abdominale : pour éliminer les poignées d'amour et le débordement du ventre typiquement masculin.

    https://www.aufeminin.com/vide...



  • @claire, ce sont les graisses hydrogénées qui posent le plus de problème.  Les graisses saturées mauvaises pour la santé c'est un mythe du siècle dernier dont il faut ce défaire au plus vite car il participe à l'épidémie d'obésité actuelle. Un lien au hasard mais on trouve cette information partout sur le net et dans la presse : https://www.passeportsante.net...

    L'émission Affaires Sensibles sur France Inter retrace l'histoire de ce fiasco médical dans son numéro sur le cholestérol que l-on peut écouter en podcast :https://www.franceinter.fr/emi...



  • Bonjour tout le monde 🙂


    Alors, tout d'abord, je vous conseille à TOUTES, cette application : YUKA

    Pour les débutantes, c'est pas mal, mais je vous conseille en complément : Livre

    Mon "truc" personnel pour garder la ligne, c'est, principalement d' arrêter de manger des cochonneries : Twix, Mars, Mc Do, Quick et les kébab.

    La seconde étape est d'appendre à cuisiner sois-même. Pour commencer, on peut aller sur Marmiton ou 750g.com. Si vous souhaitez aller plus loin, les Larousse de la cuisine / desserts m'ont conquise.

    SI vous avez la fleme ou pas le temps, une brique de soupe ou une poelée de légume congelé ( attention, éviter les additifs) est une bonne solution.

    J'ai, depuis presque un an maintenant, diminué ma consommation de viandes diverses...et favoriser les salades et la diversité de légumes et quand j'ai la flemme, de la soupe. La sensation de satiété est à mon sens essentiel. ne pas se coucher en ayant faim, si on calcul mal son coup, compenser son dessert avec des fruits frais ( pomme, poire, banane).

    Mais bien évidement, il faut savoir se sociabiliser, donc un bon gâteau et une raclette de temps en temps ne fais pas de mal.

    Une dernière chose, le moins drôle ( si si je vous jure) je vous conseille de vous mettre au sport... et oui... Si vous venez de loin, je vous conseille le pilâtes :

    Une swiss ball de chez décathlon a 8€ et une bande élastique a 7€ si je me souviens bien. Des tutos sur internet et le site de décathlon donne des exercices simples sans être obligée de transpirer.. si vous aimez transpirer, il suffit d’intensifier les exercices.

    Voilà pour mes petits "trucs"

    Bises 


  • Les amis d'été

    je limite mes doses de nourriture (et de bière) pour ne jamais sortir de table le ventre trop plein. Mais, je mange de tout en limitant, quand c'est possible, la viande et les excès de sucre.

    Une bonne sortie velo par semaine (velo de route).

    Et je surveille mon poid quotidiennement pour qu'il reste dans une fourchette qui me convient. En cas de dépassement vers le haut, je réduit drastiquement le sucre et généralement ça rentre dans l'ordre rapidement. En cas de dépassement par le bas, facile, je mange plus. Oui, j'ai la chance d'avoir un poid équilibré, mais le médecin m'a conseillé de ne pas descendre beaucoup plus bas. J'adore ce conseil que j'applique avec plaisir.

    Voilà, ca fait 3 ans que ça marche bien.