Réactions sur le genre


  • Les amis d'été

    Bonjour,

      Voici un petit article suite à une émission sur le pinkwashing : https://www.arretsurimages.net...

     L'émission était en partie intéressante  (abonnement obligatoire).

      Je suis complètement ouvert à la non binarité 🙂 

      Mais je n'ai pas compris la réaction. J'ai du mal à savoir comment genrer une personne que l'on ne connait pas, mais qui a toutes les apparences d'une personne ayant un genre bien défini. J'aurai malheureusement fait la même erreur que le journaliste. 

      Ma vision est peut-être naive, mais pour aider les autres, ne devrions nous pas leur faciliter la vie en donnant une image du genre dont nous nous sentons ?

      Avez-vous un avis ? 


  • Les amis d'été

    Voilà une analyse intéressante : https://www.arretsurimages.net...

    Comme toujours, la haine bête se manifeste. Soyons bienveillants, mais je partage en grande partie une erreur de communication.



  • @nathalie

    Du coup, je n'ai pas pu voir l'émission. Mais je vois qu'il ne souhaitait pas être qualifié d'homme, comme il n'aurait pas souhaité être qualifié de femme.

    Son argument n'était-il pas qu'en se sentant non binaire, la qualification homme/femme n'a justement pas d’intérêt, car elle renvoi justement au genre ? 



  • Il y a plusieurs sujets à mon avis. D'un côté la notion de genre ne correspond pas à la réalité de toutes les personnes. Ça me semble légitime de réclamer que l'usage et le langage ne soient pas exclusifs. Évidement ça remet en question la société binaire, stéréotypée et patriarcale dont nous faisons partie. Du coup c'est un combat difficile. D'un autre côté, en temps que porte-parole, cette personne aurait pu faire preuve de pédagogie,  prendre le temps d'expliquer. Même si c'est un combat, il convient de profiter des espaces de dialogue pour porter une parole positive. Enfin la violence des réactions montrent à qui en douterait que la transphobie est une réalité.



  • Quel dommage que le porte-parole interviewé ne fasse pas preuve de pédagogie au lieu de provocation feinte ? Comment peut-il imaginer que la majorité des téléspectateurs, qui ne se sont jamais interrogés sur le genre, puisse comprendre sa dénégation ? La réponde du journaliste sur le 2ème article en lien me semble appropriée.


  • Les amis d'été

    @flo en fait, le ton qu'il a employé pour répondre était trop sec. Ça a surpris et je pense que ça n'a pas permis d'argumenter.

    Mon avis est que lorsqu'on a une image très binaire, il faut accepter que l'on s'adresse à nous avec le genre associé. Après l'image n'étant pas la personne, il est possible d'expliquer et éventuellement d'argumenter avec pédagogie surtout avec des personnes qui n'ont pas la connaissance de sujet.

    Peut-être qu'un jour la société sera moins binaire et il sera possible de s'adresser naturellement à une personne sans utiliser le genre. Mais nous n'en sommes pas là  (et est-ce vraiment un objectif ?). 

    Et pour rejoindre @Mélanie, je suis atterrée par l'existence d'une population qui peut être homophobe et autant violente. Et encore, le terme homophobe ne convient pas complètement, il sont bêtes au point d'être méchant envers toutes personne qui n'est pas un canon de binarité. Mais sur quoi peuvent-ils se baser pour ça ? Il y a un travail de fond énorme pour endiguer cette culture de la haine.



  • Ce gars là a peut-être saisi son occasion de faire "le buzz". Je n'ai pas vu l'émission mais concrètement je trouve ça maladroit, en plus de ne pas être diplomate. Surtout quand tu vois le milieu où ça a fais le plus de vagues (la fachosphere tout est dans le mot y a rien à dire).

    Le monde est binaire, du moins le commun des mortels l'est. Et il est dur de changer l'opinion de masse à ce sujet. Pour les histoires de genre le commun des mortels ne s'y intéresse pas. Pour eux : tu est né homme, ou femme. L'hypothèse de ressentir un mélange des deux, une inversion ou quoique ce soit d'autre est classifié "pas normal" et on obtiens tout ce que l'on peux voir et qui nous désolent.

    Effectivement tout ceci est lié à la culture (au sens large du terme) et même si cela peux paraître prétentieux, je considère que les personnes qui ne s'arrête pas à ce genre de codes qui fais appel purement à la science humaine et non à la science tout court, sont des personnes qui auront une meilleure compréhension du monde car elle ont déjà commencé à abattre des barrières. Et là encore je parle au sens large, pas que de notre domaine