Parlons du nom du site


  • Les amis d'été

    @béatrice 

    + 1 

    Je partage ton point de vue, pas de clivages. 

    Mais je me reconnais dans la partie, je suis travesti qui aime faire la fête.   Je fais des efforts, j essaye d arrêter de porter des robes à paillettes, tout le temps.


  • Les amis d'été

    @nath34 a dit :

    Cette bataille entre les différents genres m'exaspère.
    Moi, me fait fuir!  Je passe mon chemin.

     Et je pense que votre travail avec des sites cleans et sans cloisonnement font partis de la solution

    +1




     



  • Nous avons la chance que Flo ait relancé un site pour réunir notre petite communauté. Petite, ce qui signifie que pour nous rendre visible, il vaut mieux ne pas nous désunir. Nous savons toutes ici qu'il y a bien des variantes et des sensibilités derrière les T. Chacune peut se décrire mais il est difficile de penser qu'une sensibilité ait plus de légimité qu'une autre. Au début de ma vie T, je suis allée aux permanences d'Outrans le samedi après-midi (une fois par mois à Paris). J'ai découvert bien des variantes, y compris les a-genres, les non-binaires, etc. Que de nouveautés pour moi qui n'y connaissait rien. A chaque fois, l'authenticité des témoignages m'a convaincu du bien-fondé de chaque démarche personnelle même si je ne suis habitée que par une seule de ces sensibilités T. Assistez une fois à une de ces réunions, c'est très rafraîchissant, porteur d'espoir.



  • Quand je dit que trans et travestis forment deux communautés distinctes c'est parce que je ne connais personne qui se définirait comme les deux en même temps. je ne dis pas que c'est impossible mais je suppose que c'est rare. Je ne dis rien d'autre que ça : il y a peu ou pas de personnes qui se disent en même temps transgenres et travestis. Donc on a bien affaire à deux groupes différents.

    Maintenant, que le genre, l'identité, l'expression, les comportements forment un continuum et qu'il n'y a pas de frontières : oui. Que l'on peux se sentir un jour travesti, un autre trans, et un autre jour autre chose : oui. C'est pourquoi je trouve ça génial de mettre des personnes aussi variées en contact. Je suis pas du tout partisane du clivage.

    Il reste que je ne sais pas comment nous nous appelons. Peut-être que les catégories, les genres qui existent dans le langage sont inappropriés, ineptes. du coup Peut-être que ce n'est pas important de nommer tout ce qui tourne autour des genres parce que en effet ça introduit des clivages qui sont vides de sens. En même temps, "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement". Je ne sais pas si on est dans le flou ou si la question du nom de notre communauté n'a vraiment pas de sens.

    D'un autre côté, une communauté se construit sur des valeurs communes plutôt que sur des identités. C'est sûrement la question principale : en tant que groupe de personnes, quelles valeurs partageons-nous ?

    Quand savoir si Julien est le seul à avoir eu cette idée ... Je suis désolée si je t'ai froissée @béatrice. C'est vrai que je ne connais pas toute l'histoire du mouvement, ce que tu as pu faire, ce que d'autres ont fait. Moi, juste à mon petit niveau, je voulais saluer une personne qui m'a aidée personnellement et qui a du mettre fin à une aventure dans laquelle elle a mis beaucoup d'énergie. 



  • @mélanie a dit :


    D'un autre côté, une communauté se construit sur des valeurs communes plutôt que sur des identités. C'est sûrement la question principale : en tant que groupe de personnes, quelles valeurs partageons-nous ?

    Quand savoir si Julien est le seul à avoir eu cette idée ... Je suis désolée si je t'ai froissée @béatrice. C'est vrai que je ne connais pas toute l'histoire du mouvement, ce que tu as pu faire, ce que d'autres ont fait. Moi, juste à mon petit niveau, je voulais saluer une personne qui m'a aidée personnellement et qui a du mettre fin à une aventure dans laquelle elle a mis beaucoup d'énergie. 

    D abord, tu ne m as pas froissée, j ai toujours reconnu en Émilie puis Julien beaucoup d intelligence et de finesse dans sa gestion

    et il mérite qu on salut sa pugnacité et ce qu il a entreprit pour nous toute

    je dois avoir un petit problème avec le culte de la personnalité - rire

    En effet une communauté se construit sur des valeurs communes plutôt que sur des identités 

    cette discussion nous a donné une excellente occasion d en débattre et c est salutaire  

     



  • Me concernant, étant passé du mode travesti occasionnel à trans, je pense surtout qu'on a toutes et tous une partie souvent commune travesti qui est de plus ou moins courte durée. En fonction de chaque histoire, ressenti, et possibilité, on évolue plus ou moins vite et loi . Je trouve que le mot transgenre justement définit tous les degrés de dysphorie de genre, théorique ou réel on s'en fou, mais nous avons tous et toutes cette nécessité de se libérer du genre fixé. Alors je trouve que le "mondeT" correspond très bien à toute cette partie commune qui nous unis tous et toutes, le sexe en moins. Le monde purement trans est très stéréotypé aussi et les transphobes ou frimeuses y sont en nombre. Perso je n'y vais pas par plaisir comme ici, mais par nécessité de connaissance technique sur les sujets de transition et je suis bien contente de les trouver, mais l'espace d'échange est souvent cassé par des personnes irrespectueuses et pauvre d'esprit. Le "MondeT" inspire plus à une ouverture d'esprit et un espace de discussions qu'à un manuel pour la prise d'hormones et un catalogue de mannequins.  Il a toute sa place.



  • @nath34 Comme je suis profondément d'accord avec toi. "Trav" !! quel mot abject et péjoratif. Le seul mérite à mes yeux est qu'il est un excellent qualificatif de cette communauté de zombies qui enfilent une paire de collant, une petite culotte et qui vont aguicher la populace sur des sites très orientés.... (je ne ferai pas de dessin, tout le monde comprend).

    Je me plais à utiliser le mot "travesti" que j'aime en plus travestir en y ajoutant un E à la fin. Il est clair que nous formons une communauté à part qui n'a peut pas d'identité propre d'où cet amalgame insupportable. Maintenant, comment demander à notre société de nous accorder un peu de crédit quand on entre à peine dans une reconnaissance sociétale et administrative des personnes transidentitaires. Nous sommes au début d'une ère nouvelle ; nous en payons le prix.



  • @mélanie

    "Quand je dit que trans et travestis forment deux communautés distinctes c'est parce que je ne connais personne qui se définirait comme les deux en même temps"

    Il y a même des personnes qui ne se définiraient comme aucun des deux mais qui sont tout de même ici 🙂



  • @flo je vois de qui tu veux parler. 😉

    C'est à chacun.e de se déterminer. 

    Ceci dit je pense que tu trouverais facilement ta place dans une de ces deux cases.



  • Wesh.

    Juste un mot pour apporter ma pierre à l'édifice.

    Perso, j'aime beaucoup la lettre T en prefixe ou suffixe. Ca peut représenter tellement de choses : Transgenre, Transsexuel, Travesti(e), Topinambour, ... 

    Je pense qu'avec "LeMondeT", tout le monde peut s'identifier, ce qui en fait un nom parfaitement fédérateur.

    Longue vie au Monde T !


  • Les amis d'été

    @emma

    Topinambour c'est non ! C est trop exclusif, les tomates vont se sentir exclues et je cherchais une courge qui commence par T....pas trouvé! 


  • Les amis d'été

    @raymonde-gui-gui a dit :

    @emma
    Topinambour c'est non ! C est trop exclusif, les tomates vont se sentir exclues et je cherchais une courge qui commence par T....pas trouvé! 

     Tourgette? ^^



  • @emma a dit :

    Wesh.
    Juste un mot pour apporter ma pierre à l'édifice.
    Perso, j'aime beaucoup la lettre T en prefixe ou suffixe. Ca peut représenter tellement de choses : Transgenre, Transsexuel, Travesti(e), Topinambour, ... 
    Je pense qu'avec "LeMondeT", tout le monde peut s'identifier, ce qui en fait un nom parfaitement fédérateur.
    Longue vie au Monde T !

     Je te suis dans ce raisonnement-là Emma 



  • +1 pour la Tourgette 😄



  • @raymonde-gui-gui Entièrement d'accord avec toi. La définition des travesti, de "T quelque chose", on s'en fout et savoir où classer une personne sur l'échelle des "T" on s'en fout aussi. Quand on se sent bien habillée en femme on est une femme et on l'assume, même si l'habit ne fait pas le moine (je le dis avant que quelqu'un d'autre ne le dise). Chaque degré sur l'échelle "T" est respectable et doit être respectée, car chacune peut penser différemment des autres et là aussi c'est respectable.


Se connecter pour répondre