La voix, comment gérez-vous ?


  • Les amis d'été

    @veronice super Audacity 🙂



  • Une astuce aussi qui me semble aider c'est de sourire, vouloir donner de l'émotion, faire durer et moduler les sons ...

    En fait, je cherche l'inverse d'une prosadie plus masculine : sèche, dure, froide, musclée, courte, économique.


  • Les amis d'été

    Oui, la voix est gênante. Mais la façon de parler, de se tenir, de sourire atténue grandement le problème.



  • A vrai dire, je ne m'imagine guère progresser sans orthophoniste. Cela fait 7 mois que je vois mon orthophoniste chaque semaine. Pourtant, ma voix garde un voile, un timbre qui restent masculin. Pourtant je démarrais avec une voix qu'on me disait déjà douce et "prédisposée" à la féminité.

    Au début, des exercices appelés sirènes font balayer progressivement la gamme de notes en prononçant chaque voyelle.
    Il y a aussi un exercice avec une paille et d'autres exercices pour travailler la respiration abdominale.
    Puis des exercices :
    de diction recto-tonale, càd sur une seule note,
    de prosodie (en sa présence donc pour que je reproduise les intonations); la modulation de la voix est une clé de la féminisation qui n'est pas spécialement une technique mais une question de volonté et d'attention à sa prononciation,
    de lecture avec modulation,
    de lecture de poèmes pour enfants pour s'habituer mentalement à mettre de la douceur dans son élocution et son intention,
    de lecture de mots avec des "i" (aide les aigus) et de mots longs (7-8 syllabes),
    de chants,
    de lecture de phrases interrogatives et exclamatives presque en criant (cela favorise les aigus).


    Mais retenez surtout que, pour entraîner physiquement le larynx et les cordes vocales, il faut prononcer aussi lentement que possible les voyelles, pendant les exercices seulement puisque cela amène à prononcer de façon artificielle.

    Enfin, l'orthophoniste aide à ressentir quand on parle en voix de poitrine (masculine) et en voix de tête (féminine), mais aussi où cela résonne physiquement en soi (de la poitrine aux cavités nasales).



  • bonjour 

    Si on ne me stresse pas sa va à peut près 

    Si on m appelle me demande quel que chose je panique et ne maîtrise rien 

    Si ses moi qui m adresse à quelqu'un va 



  • Yo.

    A vrai dire, je ne gère plus. Eventuellement, j'essaie de gérer les 5 premières minutes d'une sortie. Et puis, le naturel revient au galop. Et, au final, tout le monde s'en fout.

    C'est facile finalement ! 😄 



  • Du coup, à part Claire, personne n'a trop suivi de cours chez un ortho ?



  • Coucou Flo,

    J'ai mon premier Rendez-vous la semaine prochaine 🙂

    Je ferais un retour ici, ou peut-être un post dédié

    Bisous



  • @Gwenaelle  Tu as eu ton rendez-vous ?



  • Je m'entraîne seule avec une application. C'est sûrement pas une bonne idée puisque la vocalisation féminine n'est pas qu'une histoire de fréquence grave ou aiguë.  Mais je n'ai pas prévu de faire plus.



  • Bonjour 😉

    Oui, j'ai eu mon RDV ^^

    Première séance donc, On s'est concentré sur l'identification de ma "gamme" de voix actuelle pour aller cherche une voix plus aigue.

    Le but étant d'avoir un vois plus aigue mais aussi plus féminine en variant les intonations sans pour autant me ruiner les cordes vocales. Le tout agrémentés d'exercices de respiration.

    La première chose a retenir, c'est de se détendre et utiliser l'ai du ventre ( en gros ) ^^.



  • Coucou,

    J'aurai voulu avoir un retour Gwenaelle, après 2 mois de séances 🙂



  • Pour ma part, j'ai démarré l'orthophonie il y a 9 mois.

    Je m'astreins autant que possible à 30' d'exercices par jour. Je dis "je m'astreins" car les exercices m'ennuient au possible.

    Sinon, le résultat le plus significatif est ma capacité à lire des textes en Do, Ré #3. En Mi #3, ça finit par trop tirer.

    Pour celles qui veulent voir ce que donne ces notes, prendre la 3ème gamme sur ce piano : https://virtualpiano.net/.

    Mais ma voix n'est pas encore suffisamment féminine. La modulation est insuffisante et des harmoniques graves sont encore trop présentes même en parlant dans ces notes. Et surtout, parler ainsi requiert une attention soutenue. Je peux commencer une discussion puis mon attention se relâche et je me rends commpte que ma voix redevient masculine. 

    Bref, de l'entraînement, de la pratique encore et encore.



  • Pour ma part, je me suis toujours entrainée a...parler toute seule ! Au début c'est en parlant a voix basse que j'arrivais a obtenir quelque chose de potable puis a force de faire, j'ai plus ou moins réussi a obtenir un semblant de voix normale plus ou moins fluette. A la manière d'Emma j'ai tendance a faire attention au début puis le naturel reviens, donc a certains moments ça va et a d'autres moins 🙂


    En tout cas je comprend que cela peut être dur en fonction justement de la voix que l'on as tous a la base.J'ai souvent côtoyé des filles qui aimaient tout ce qui était "Kawaï" par le passé et je m'en suis beaucoup inspiré, et de même j'ai l'impression qu'adopter une posture féminine aide a changer la voix. Lors de l'exclamation, le "ohhh..." m'aide a engranger une phrase de manière féminine. (sans le mettre a chaque début de phrase).

    Genre : -"Ohh le gros bébéy !" -'Oh c'est trop mi-mi !" -"Oh j'adore trop ce truc !"


    Bon bien entendu cela reste aussi propre a chacun ! Courage a ceux et celles qui y travaillent 🙂



  • Alolah 🙂

    Pour le moment je ne saurais trop quoi dire, j'en suis toujours au même point. Les vacances de mon Ortho y sont pour quelque chose.

    J’espère avoir un nouveau rdv bientôt



  • Salut ^^

    Sur moi le chant est la meilleur des techniques, j'ai une petite collection de chanson afin de travailler sur différentes sonorité ( une pour les [a] [i] [o] , une autre pour les [in] etc.. Je pourrait la fournir si vous voulez 😃 ) 

    Après j'ai naturellement une voix très modulable je peut monter dans l'hyer aigu sans problèmes et sans fatigué des cordes vocales ( le pire c'st  quand j'éclate de rire ou la sonorité féminine est parfaite mais j'ai du mal a la reproduire 😂 ) mais le problèmes étant de contrôler la voix afin de pas partir dans du cartoon mais bon à force de travaille j'arrive à atteindre un résultat potable.



  • Alolah 🙂

    Je ressort à l'instant de ma deuxième séance d'orthophonie.

    Alors dans cette séance, nous avons vu ensemble le résultat de mes "Ah" "han".

    Puis elle m'a fait répéter des phrases avec plusieurs sons dedans "Freu" "Dreu" "cha"

    Aujourd'hui j'ai appris a garder une voix constante dans ma phrase et ne pas se faire piégée par les fin de phrases ou l'on a tendance a relâcher trop d'air et retrouver sa voix "de mec".

    Le mieux étant de se détendre, genre bien, pas fermer les yeux pendant 2 secondes... on s'allonge sur son lit, plusieurs grandes inspirations et expiration complété, on vide un peu sa tète, et on pousse légèrement sa voix, tout doucement, jusqu’à trouver une voix "potable" ou qui vous plait. 

    On essaye, a son rythme de parler, ou de lire a voix "haute" avec une voix "douce"( celle qui vous conviens quoi). Voilà pour aujourd'huit 😛 

    Bisous


  • Les amis d'été

    @gwenaelle merci pour ce retour très intéressant. 



  • Me concernant, je travail ma voix uniquement pour la création de mes albums audios, mais dans la vie courante je ne cherche même pas à prendre le ton d’une voix féminine pour discuter avec mon entourage, en longueur de journée cela finirait par être épuisant. En outre comme je fais aussi de la radio, ma voix masculine ne sombre pas dans une voix basse.

    Pour en revenir à la voix, je la travail en faisant des exercices de 10 minutes seulement, histoire de ne pas s’ escagasser la calandre non plus. Pour cela j’utilise une bouteille d’oasis, car l’entrée du goulot est suffisamment grand pour faire des vocalises. En fait cette technique ne date pas d’hier, car c’est un procédé que j’utilise depuis trois bonnes années maintenant, et par chance j’ai même retrouvé la vidéo qui va avec, datant de 2013, auquel je vous mettrai le lien par la suite ! Le gros avantage c’est de pouvoir faire des vocalises à n’importe quel moment de la journée, suivant votre temps libre. Pour moi c’est soit très tard, question de disponibilité, ou le matin très tôt, qui fait que je peux travailler ma voix sans déranger mes voisins, et ça c’est une très bonne chose !
     




  • Bonjour,


    Nouvelle séance d'orthophoniste ce jour.

    Nous avons abordé le fait que j'ai, d'origine une voix plutôt féminine MAIS UNIQUEMENT lorsque je suis détendue...grosse galère à l'horizon me concernant...

    Nous avons fait quelques exercices en citant des phrases toutes faites, variés en terme de prononciations, on a commencé par des mots comme "chenille" pour travailler le "YEU" puis on est passé à  "les ouvrier font grêve". on commence par des sons puis on les intègre dans une phrase.

    La séance s'est terminée par " il faut se détendre", "ne pas se mettre la pression même si c'est dur de ne pas entendre une voix de sirène" et comme tout exercice, pratiquer régulièrement et accepter que ce ne soit pas parfait.

    Une fois que l'on se sent à l'aise, se mettre à lire à voix parlée avec la voix qu'on arrive. On peux aussi trouver une femme sur internet qui à la voix plutôt rauque et qui parle, et cherchant à l'imiter.

    C'est tout pour aujourd’hui, repos !! 🙂


Se connecter pour répondre