Transidentité et boulot



  • Ce message a été supprimé !


  • @JulieThéia a dit :

    @Johanne-Langlois a dit :
     ne jamais courber l'échine
    Je préfère mourir debout que de vivre a genoux !




     

     Vivre libre ou mourir



  • C'est là un fait essentiel : apprendre à relever la tête. Cela serviera à d'autres, et pour également d'autre combats. Le cheminement mental est important.



  • J'ai averti uniquement un collègue et mon responsable direct de ma transition. Ils m'ont encouragé. Un jour, je suis venue au féminin (bon je l'étais déjà passablement). Nous avons discuté cinq minutes avec les autres collègues, qui tous connaissaient des transgenres. Le chef de service et les autres collègues ne m'ont jamais posé de questions. A la cantine, c'est Madame. J'attends ma nouvelle carte d'identité pour faire changer mon état civil par la RH et recevoir enfin mon nouveau badge.



  • @Gwendoline Et bien tant mieux pour toi, ce genre de situation de travail est rare, suffisamment pour être souligné tel que tu le fais ! Cela te fait ouvertement un poids de moins à gérer. Dans bien des entreprises, les ouvertures d'esprit sont aussi vastes que le chas d'une aiguille ... entre foot, alcool, religion et - disons le ouvertement - extrême droite, le quotidien d'un ou une transgenre est très compliqué, voire impossible.



  • @Johanne-Langlois Oui justement c'est ce qui se dit. Mais, je n'ai jamais eu de problèmes, même dans des endroits réputés transphobes, ni au lycée de ma fille, ni au don du sang, ni en ville, ni à l'église, ni chez les médecins, ni ailleurs. Je ne dis pas que je ne fais pas jaser. De tout façon, vu les tenues que je porte tout le monde me connais et cause. Même ce weekend à Paris et en particulier dans le 19e, je n'ai pas eu de soucis avec la population cosmopolite ambiante. La banque a changé ma civilité et mes prénoms dans la journée, dito pour les impôts. Les seules difficultés que j'ai eu c'est celles que je me faisais moi-même toute seule dans ma tête comme une grande.



  • Bon, je vais polluer le topic de Gwen mais tant pis. Je vais faire mon petit retour perso.

    Donc j'avais rendez-vous ce midi pour faire mon coming-out au boulot. Bon je passe sur la demi-heure de retard de mon supérieur, j'ai l'habitude. Donc j'avais convié lui et le chef de mon plateau sur site. 

    J'ai été directe au but du pourquoi je voulais les voir : je suis trans, j'ai commencé un traitement hormonal, toussa². Ils n'ont pas eu l'air choqué (mon chef à même dit qu'il était pas vraiment étonné, merde je suis si prévisible que ça ?). Du coup, mon supérieur ma remercier de les prévenir et m'a qu'il avait déjà eu un cas auparavant dans son ancienne boite, apparemment ça c'est mal passé pour la personne, du coup il est au courant que ça peut-être délicat, et que du coup, bah il me soutiens et que j'hésite pas à aller vers lui et lui parler des soucis éventuelles que je pourrait rencontrer. Ils ont, bien évidemment, posé des questions si ça n'allais pas gêner le travail, si j'aurais besoin de congés, ... Que des questions positives. Du coup très bon RDV avec eux, très bien passé, et dès que mon changement de prénom est fait il me refait un badge d'accès avec le bon prénom (ça c'est cool !).

    Très bonne journée 🙂



  • @Gwendoline : respect donc ! Ici c'est plus que ce qui se dit, c'est ce qui se vit, et visiblement ma région doit se situer sur une autre planète !!! brimades, insultes, insinuations graveleuses, discrimination et j'en passes sont le lot quotidien de la communauté lgbt dans son intégralité. C'est le sud quoi !!! Et effectivement j'ai bien moins de soucis à l'étranger ou plus au nord. D'où mes inquiétudes constantes de "passing", car par ici ça peut rapidement être une question de sécurité, sans être parano ! Il y a une dizaine d'années un jeune homme s'est fait abattre à Bollène car il avait les cheveux mi-longs. J'ai un collègue gay dans mon entreprise, je peux t'assurer qu'il est vraiement bien fait pour ainsi résister à ce qu'il peut subir de la part de pas mal de gens ... même de certaines nanas "bio" ! Si cela se passe aussi bien pour vous, c'est tout simplement génial, et je vous envie à un point que vous ne pouvez imaginer.


  • Les amis d'été

    @Johanne-Langlois, je confirme que le sud me semble plus hostile que le reste de la France. Je me méfie de beaucoup de lieux, alors que je ressent pas ça vers le nord. Mais, c'est peut-être l'effet 'touriste'.



  • Histoire de voir d'autres témoignages, un petit article court mais instructif notamment car il rappelle l’obligation légale de protection d'une entreprise face à toute discrimination, pas seulement trans ou LGBT d'ailleurs.