Association Contact



  • Bonjour tout le monde.

    Ce matin j'ai découvert ce document édité par l'association CONTACT que je connais pour le moment seulement de nom qui est également présente à Nantes mais aussi dans d'autres régions.


    Document


    Site

    Très bonne journée



  • cool, merci.
    Je vais la lire plus tard parce qu'elle est conséquente et que la, j'en suis qu'a premier café 😄 mais il y a des chances que je la partage un peu partout.
    C'est dommage que le I soit encore oublié, surtout que j'ai croisé des gens de chez contact à une formation organisé par le Collectif Intersexes et Allié.e.s, mais peut être ont ils fait quelque chose à coté.


  • Les amis d'été

    Ils ont un pôle a Angers et sont très actifs.


  • Les amis d'été

    Très intéressant et adapté aux jeunes de maintenant. Mais je ne trouve pas ce document adapté à des cas de personnes plus agées (comme moi 🙂 ) devant communiquer auprès de sa famille. Même si les mots sont justes, ça me semble trop impersonnel de donner ce document à quelqu'un comme ça. Il me semble que la famille a un besoin de personnaliser la situation et de ne pas tout mélanger (en tout cas c'est mon ressenti).



  • Ca y est, j'ai pris le temps de lire la brochure, elle me plait.

    Merci 🙂



  • https://www.youtube.com/watch?v=P2VayUWrM-4

    Sympa ce sujet. Une petite chanson pour illustrer. Et pour info, stereophonics est en concert en janvier... et j'y serai.

    Je sors de ma coquille. Je ne voulais plus poster grand chose... mais je suis toujours là (aux heures tardives) et je vous lis car je vous aime bien. 

    La remarque de Nathalie me semble en effet pertinente. C'est pas parce que l'on est enfant que les mots sont plus difficiles à trouver. Ce peut être aussi compliqué pour les adultes.

    Mon père m'a demandé un jour si j'étais attiré par les garçons. Je lui ai demandé ce que ça changerait pour lui ? Il m'a répondu "rien". 

    Mon père était de la vieille école, il avait élevé un fils qui mettait les robes de sa sœur, un père qui disait "tu vas pas sortir comme ça... ". Depuis le début il prenait ça pour de l'homosexualité. 

    Il a été rassuré que je lui ai présenté mon premier copain. C'était un "garçon gentil" "et "il a l'air sérieux". Le SIDA était une maladie d'homo, ne l'oublions pas... Il a été malheureux pour moi quand Christophe est parti. Quand je lui ai présenté Guillemette, il a rien compris... C'est à ce moment que ça allait plus trop dans sa tête.

    Je n'ai pas eu le temps de trop en parler avec lui. Il est mort quelques temps après. Je me souviens avoir été amusé quand il m'a demandé "mais c'est ta copine, copine ?"

    Ma mère était déjà partie à l'épopée "Christophe", tant mieux je n'ai pas assisté à une crise. 

    Il a été merveilleux. Il n'y avait pas d'associations et je doute qu'il ait été intéressé. Ma mère, quant à elle, aurait surement incendié les locaux... 

    Elle n'a jamais su, peut être s'en est elle doutée. Je me suis senti un temps coupable de son départ. C'était chaud parfois à la maison avec mes "lubies". Elle s'en prenait à mon père parce qu'il calmait le jeu. Elle ne voulait pas regarder la réalité en face. La réalité c'est qu'elle a toujours vécu sa vie comme une plume au vent. Et quelque part elle m'a légué ça. On est responsable de ses actes, pas de ceux des autres. 

    Elle est morte au printemps dernier, une semaine avant, je lui avais rendu visite. En quelques minutes, on s'est échangé plus de regards que de mots pendant de longues années. Elle me souris, elle me dit qu'elle m'aime et qu'elle part fière de tous ses enfants. 

    Y a t-il une méthode pour devenir tolérant ? Peux t-on apprendre à être tolérant ?

    Je ne crois pas beaucoup à ce genre de document. Les associations, je doute mais je pense que c'est bien qu'elles existent. Je n'ai pas d'avis à vrai dire.

    Je sais une chose, mes parents m'aimaient. Chacun à leur manière. Mais je ne peux toujours pas dire si l'un m'a mieux compris que l'autre. Ont ils compris ? seulement accepter ? 

    Peux on accepter sans comprendre ? Doit on accepter sans comprendre ?

    Peux t-on comprendre sans accepter ? Doit on comprendre sans accepter ?



  • Coucou @Mallory, contente de te lire 🙂

    Pour les asso, je pense que personne ne se fait d'illusion, ce n'est pas pour rendre les gens tolérant, c'est pour aider les personnes aimant leurs enfants à accepter la réalité et faire le deuil de leurs projections, pour qu'ils se sentent moins seul aussi dans ce parcours qui est le leur.



  • Hello

    Ok, de tels documents ne changeront pas les "coincés", les "intégristes". Mais n'oubliez pas l'immense majorité des personnes neutres, je veux dire qui connaissent à peine le sujet de la transition de genre. Lorsque j'ai fait mon coming-out à ma famille, je leur ai expliqué en tête à tête puis je leur ai envoyé un document équivalent, celui de l'assoc Chrysalide : Les transidentités et les proches. Certes, ils ont bien perçu que cela vient d'une assoc pro LGBT. Mais existe-t-il des documents moins partiaux ? 
    Appuyez-vous sur ces docs si vous avez un faire un coming-out car ils viennent d'un acteur tiers, ni vous ni votre proche. C'est plus neutre que la discussion difficile et pleine d'émotions que vous avez engagée.
    Avec tous mes encouragements pour celles et ceux qui vont aborder leur coming out.



  • Pour le coup, c'est une affaire de gout pour le CO, j'ai préféré y aller de mon discours plein d'émotions que de documents tierces (que j'ai fournis après cependant). D'autres préfèrent les écrits, bref, ça s'adapte selon son ressenti et le public.



  • Dans tous les cas on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif. Je veux dire par là qu'une personne qui ne veut comprendre, associations ou pas, explications ou pas, rien ne changera, rien ne pourra la convaincre car de toutes façons elle n'écoutera pas. Puis si en face c'est une personne agée c'est encore pire car elles ne changent jamais d'avis le plus souvent !

    Les associations sont par contre géniales pour les personnes qui ont des connexions neuronales actives, donc déja ouvertes d'esprit, car c'est une mine d'informations pour comprendre intelligement les choses. Que le document soit partial ou moins, cela ne changera rien dans ce cas car la personne en face aura de toutes façons la curiosité d'aller chercher de l'information par elle-même. Ma moitié est ainsi, par exemple, devenu quasi-incollable sur le sujet.

    Par contre dans ma famille, l'effet sera celui de "the bomb" ...

    Pour revenir au document, sujet central, je le trouves pas mal fait, bien qu'il mette un poil trop en avant l'association à mon goût, et un peu au détriment du côté didactique. Mais bon c'est mon avis, il a le mérite d'exister et ça déja c'est bien.